Connect with us

News

Maya Moore run the world : 32 points dans la tronche de Seattle et une victoire référence !

Source photo : City Pages
C’était le gros match à ne pas manquer. Match de stars où les Moore, Stewart et Fowles ont pointé le bout de leur nez. C’est bien sûr notre chouchou qui a mené la danse, en plantant 32 points avec la victoire face au Storm (91-79).

Minnesota va mieux, beaucoup mieux. Leur début de saison était digne de celui de l’Argentine au mondial de foot. Aucune défense, une attaque vilaine, un esprit collectif pas toujours présent et une coach ne savant pas quoi faire. Mais voilà, on parle du Lynx, une dynastie WNBA qui sait quand et comment gagner. La franchise vient donc d’enchaîner sa 4ème victoire de suite avec une Maya Moore en feu : 32 points à 4/6 à 3 points, 7 rebonds et 3 passes. Toujours en feu avec ses pull-up, elle a aussi été d’une précision chirurgicale à 3 points. Quand elle évolue comme ça, compliqué de défendre et elle souhaite rattraper sa régulière de l’année dernière, qui ne fut pas exempt de tout reproche.

Pourtant, le début de match était serré, Seattle jouait les yeux dans les yeux avec Minnesota mais c’était avant que Maya Moore (10 points) prenne feu, tout comme Sylvia Fowles (8 points). Comme si ça ne suffisait pas, le Storm se mettait en mode briques et ne rentrait rien, en plus de perdre des ballons pour être mené de 11 points après 10 minutes de jeu.
La suite fut un « one man show » de Stewart, qui essaye tant bien que mal, de ramener son équipe dans la course. Elle terminera la rencontre à 27 points. Loyd continue d’être décevante au niveau de l’adresse et Bird a fait ce qu’elle a pu. Elles ont été étouffées par la défense de leurs adversaires dans cette première mi-temps.

La suite fut un pur replay netflix de la 1ère période. Minnesota domine encore et encore, dans tous les compartiments du jeu. Leur collectif n’a pas été dingue mais à quoi bon servir les autres quand Fowles et Moore nous font une perf à la Kobe et Shaq ? L’intérieur terminera avec une feuille très propre : 28 points et 17 rebonds. De l’autre côté, on retiendra tout de même les 13 points de Canada et les 12 points de Mosqueda-Lewis.
Endy Miyem a pu participer à la rencontre et a planté 4 points en 4 minutes. Depuis que notre frenchy est à Minnesota, l’équipe joue comme un contender. Coïncidence ? Je ne crois pas.

3 victoires de suite ? Quelque chose de facile pour Minnesota mais gagner un 4ème, face à une équipe high level comme Seattle, avec la manière en les faisant déjouer, c’est un message fort envoyé à toute la ligue.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







More in News